ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=245
Titre :  Impacts des caractéristiques physico-chimiques des sols sur la maladie de Konzo dans le territoire de Kahemba dans la province du Kwango en République Démocratique du Congo
Auteur(s):  Irène Kibal Mande, Prosper Kanyankogote, Ruben Koy Kasongo, Paul Mafuka, Jeancy Ntuka Luta, Alasca Ekuya Lombolu, Crispin Mulaji Kiela
Mots-clés:  Manioc, maladie de Konzo, sol sableux, cyanure, Kahemba/Kwango
Date de publication   2023-12-30 18:00:21
Resumé :  Description du sujet. Kahemba est l’un des territoires de la province du Kwango en République Démocratique du Congo où se vit le Konzo. L’aliment de base de cette population est le manioc réputé pour sa teneur élevée en acide cyanhydrique. Les principales spéculations de la région sont le manioc (Manihot esculenta), le haricot (Phaseolus vulgaris), les ignames (Discorea sp), le maïs (Zea mays) et l’arachide (Arachis hypogaea) qui constituent les denrées importantes dans leurs habitudes alimentaires.
Objectif. L’étude vise à analyser les caractéristiques physico-chimiques des sols des champs de manioc de Kahemba et d’évaluer leur impact sur la maladie de Konzo dans cette contrée.
Méthodes. Les échantillons de sols ont été prélevés en surface (0-10 cm) et tout autour de tubercules de manioc (à la profondeur de 11-45 cm) dans 10 différents champs de manioc ciblés à partir des questionnaires d’enquêtes auprès des producteurs. Ces échantillons ont été analysés au laboratoire en vue d’évaluer leurs caractéristiques physico-chimiques.
Résultats. Les résultats obtenus ont montré que les sols de Kahemba ont les caractéristiques physico-chimiques agissant sur la culture de manioc et constituent l’un des facteurs qui favorise la production de cyanure qui est à l’origine de la persistance de la maladie de Konzo dans la région. Les paramètres édaphiques qui sont en lien avec le Konzo sont entre autre le pH (4,5-4,9), la dose de cyanure (2,18-4,86 mg/kg de manioc), la teneur en matière organique (1,05-1,4 %), la quantité de calcium (0,77-1,03 méq/100g sol) et de potassium (0,04-0,07 méq/100 g sol).
Conclusion. La teneur élevée en cyanure dans le manioc cultivé à Kahemba est due à l’acidité et au déficit en éléments minéraux essentiels (azote, phosphore, calcium et potassium) et en matières organiques du sol. Pour s’adapter dans ce milieu hostile, les glucosides cyano-géniques agissent comme facteur d’autodéfense pour le manioc en formant les réserves des nutriments pour lutter contre le stress hydrique. Cependant, ces glucosides sont à la base de la production de cyanure dans le manioc occasionnant ainsi la maladie de Konzo surtout chez les enfants de moins de cinq ans.
Editeur :  RAFEA
DOI :  https://dx.doi.org/10.4314/rafea.v6i4.3
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 1041 ko Adobe PDF Lire article