ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=97
Titre :  Utilisation du sulfate d’ammonium comme activateur de compostage des déchets issus de distillation d’huiles essentielles des feuilles de giroflier - Syzygium aromaticum (L.) Merr. & L. M. Perry
Auteur(s):  Christian Pierre Ratsimbazafy, Ignace Rakotoarivonizaka, Rijalalaina Rakotosaona
Mots-clés : 
Date de publication   2020-12-12 18:40:37
Resumé :  Description du sujet. Pour faire face à l’épineuse question de réduction de la fertilité des sols et maintenir la production agricole à des niveaux acceptables, le recours aux matières organiques est devenu une nécessité dans beaucoup de zones de production à Madagascar. Mais le temps de décomposition de ces matières reste relativement long et l’utilisation d’activateur de la décomposition constitue une stratégie importante en vue d’améliorer la productivité agricole chez les petits producteurs.
Objectif. La présente étude a pour objectif d’évaluer le pouvoir activateur du Sulfate d’Ammonium sur le compostage des déchets issus d’activités de distillation d’huiles essentielles des feuilles de giroflier.
Méthodes. Les déchets de feuilles fraichement sorties d’alambics de brousse ont été mis en tas appelés « andains retournés avec aération naturelle » pour le compostage. Ainsi, cinq (05) modalités de doses croissantes de sulfate d’ammonium ont été testées dans le cadre de cette étude : dose de 0,5 kg/m3, 1 kg/m3, 2,5 kg/m3 et 3,5 kg/m3. L’évolution du processus de compostage ainsi que la maturité de compost étaient évaluées à travers le suivi des paramètres physico-chimiques classiques : MS, MO, C, N, pH, température, conductivité électrique (EC), C/N, etc. La maturité de compost obtenu a été mesurée par le test de phytotoxicité (retard de germination) sur deux (02) types de plantes : la tomate - Lycopersicon esculentum Mill. et la laitue - Lactuca sativa L.
Résultats. Cette étude a montré l’intérêt de l’utilisation du Sulfate d’Ammonium pour booster et/ou activer le processus de compostage. En effet, les essais expérimentaux ont indiqué que l’utilisation de 2,5 et 3,5 kg/m3 de Sulfate d’Ammonium permet de réduire et/ou écourter jusqu’à 30 %, le temps de compostage comparativement aux andains témoins qui ne sont pas traités par ce produit. Cependant, il faut faire attention car l’overdose peut entrainer à un arrêt spontané du processus de compostage.
Conclusion. Les performances agronomiques des composts activés par le sulfate d’ammonium du fait de leur pouvoir amendant et fertilisant a été établi. Des études ultérieures sont cependant nécessaires en vue de déterminer la dose optimale de sulfate d’ammonium capable d’accélérer rapidement la décomposition des déchets de feuilles d’alambics de brousse.

Mots clés : Feuilles d’alambics de brousse, compostage, sulfate d’ammonium, biostimulation, overdose
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=97
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 912 ko Adobe PDF Lire article