ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=96
Titre :  Effet de l’application du compost d’alambics de brousse sur le rendement du riz pluvial (Oryza sp) cultivé sur le flanc de colline d’Ambohimahasoa (Madagascar)
Auteur(s):  Christian Pierre Ratsimbazafy, Ignace Rakotoarivonizaka, Rijalalaina Rakotosaona
Mots-clés : 
Date de publication   2020-12-12 18:25:46
Resumé :  Description du sujet.Suite à une saturation des rizières irriguées du fait de la diminution de la disponibilité en terre, la pratique de la riziculture pluviale ne cesse de se développer actuellement à Madagascar. La culture du riz pluvial qui constitue dans ce contexte une alternative intéressante pour les petits exploitants agricoles est cependant confrontée à la baisse de fertilité des sols. L’apport de matières organiques (compost) représente donc une alternative non négligeable.
Objectif. La présente étude a pour objectif d’apprécier l’influence d’apport du compost d’alambics de brousse sur le rendement de la culture du riz pluvial pratiquée sur le flanc de colline d’Ambohimahasoa ainsi que sur les propriétés physico-chimiques du sol.
Méthodes. Le compost d’alambics de brousse âgé de quatre mois a été fabriqué à partir des déchets de feuilles issus des résidus de la distillation d’essence de feuilles de giroflier - Syzygium aromaticum (L.) Merr. & L.M.Perry. Les échantillons du sol ont été prélevés sur une profondeur de 20 cm de chaque micro-parcelle avant l’apport du compost, puis mélangés en vue d’obtenir un échantillon composite. Ce sont les grains du riz pluvial de la variété améliorée SEBOTA 41 qui ont été utilisés comme semence. L’expérience a été réalisée dans un dispositif en blocs complets randomisés avec quatre (4) traitements répétés quatre fois sur un terrain en pente. Les traitements appliqués sont : T1 : apport de compost à raison de 5 t/ha, T2 : apport de compost à raison de 10 t/ha, T3 : apport de compost à raison de 15 t/ha et T4 : apport de compost à raison de 20t/ha. À la fin de la 3ème année d’expérimentation, et afin d’apprécier l’impact d’apports répétés de compost sur les paramètres clés de la fertilité du sol, des examens pédologiques ont été effectués sur la parcelle T1. Les paramètres agronomiques évalués sont : le taux de la matière organique du sol, la CEC, le pH eau, le pH KCl et le taux de saturation en bases échangeables.
Résultats. L’apport de compost en tant qu’amendement organique a permis d’améliorer certaines propriétés physico-chimiques du sol. Ces améliorations ont été plus remarquables au bout de la 3ème année d’apports répétés de compost. La dose optimale requise de compost est de 5 t/ ha. Cette dose a permis de doubler le rendement en paddy dès la première année de l’essai et de le quadrupler au bout de la troisième année.
Conclusion. Après trois (03) années d’apports cumulés, le compost d’alambic de brousse a amélioré de façon significative le taux de la matière organique et le rendement de la culture de riz (paddy). Les études ultérieures sont cependant nécessaires en vue d’évaluer la rentabilité économique et les effets combinés de ce compost avec les fertilisants minéraux.

Mots-clés : Compost d’alambic de brousse, riz pluvial, sol ferrallitique, rendement, Madagascar
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=96
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 393 ko Adobe PDF Lire article