ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=93
Titre :  Effets combinés de la fumure minérale (DAP et urée) avec la dolomie sur les propriétés du sol et le rendement du sorgho (Sorghum bicolor (L.) Monch) dans les conditions agroécologiques de Katibougou au Mali
Auteur(s):  Famanta Mahamoudou, Kouyate Aliou Badara, Dembele Sidiki Gabriel, Doumbia Massaman
Mots-clés : 
Date de publication   2020-12-12 16:44:50
Resumé :  Description du sujet. La baisse de la fertilité des sols due au prélèvement continu des éléments nutritifs sans compensation en agriculture est la cause principale de la stagnation des rendements, de l’acidification des sols et de la dégradation de l’environnement. L’utilisation de source locale d’amendement serait une alternative pour l’amélioration de la production agricole.
Objectif. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’effet combiné de l’apport de la dolomie et des engrais minéraux (DAP : 18-46-0 et urée : 46 % N) sur la fertilité du sol, la croissance et le rendement de la variété CSM-388 de sorgho (Sorghum bicolor (L.) Monch) dans les conditions agroécologiques de Katibougou (zone soudano-sahélienne du Mali).
Méthodes. L’étude a été réalisée à l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée de Katibougou sur trois ans (2013-2015). Les facteurs étudiés étaient : (i) le type de fertilisation minérale, facteur principal, á trois (3) niveaux « (F0) sans engrais ; (F1) 100 kg ha-1 de DAP + 50 kg ha-1 d’urée (dose vulgarisée sur le sorgho au Mali) ; (F2) 50 kg ha-1 de DAP + 25 kg ha-1 d’urée » ; (ii) l’apport de la dolomie, facteur secondaire, á quatre (4) niveaux : (D0) sans amendement ; (D1) 1 tonne ha-1 ; (D2) 2 tonnes ha-1 ; (D3) 3 tonnes ha-1. Les trois niveaux de fertilisation (F0 ; F1 ; F2) constituaient les traitements principaux tandis que les quatre (4) niveaux d’apport de la dolomie (D0 ; D1 ; D2 et D3) représentaient les sous-traitements. L’essai a été implanté en split-plot en trois répétitions.
Résultats. Les résultats obtenus ont montré une précocité de maturation du sorgho avec la combinaison F1D2, semi - 50 % épiaison de 71,33 jours après semis (JAS). L’apport combiné de la dolomie avec la fumure minérale a favorisé une augmentation significative de 53 % du rendement en grain. La dolomie, par son pouvoir chaulant, a entrainé une élévation de la valeur du pH du sol, l’amélioration de la disponibilité et l’absorption du phosphore par la plante.
Conclusion. L’utilisation de la dolomie comme source locale d’amendement est une alternative pour l’amélioration de la fertilité des sols acides et de la productivité du sorgho chez les petits producteurs à faible revenu au Mali.

Mots-clés : Dolomie, fertilité, sorgho, acidité, Mali.
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=93
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 734 ko Adobe PDF Lire article