ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=92
Titre :  Cartographie participative : outil de diagnostic pour une gestion durable des ressources forestières « Cas du village Mbenza-Wadi au Kongo central en République Démocratique du Congo »
Auteur(s):  Elie Nsimba Ngembo, Eric Landu Lutete, Kermelus Mbambi , Raymond Sinsi Lumbuenamo
Mots-clés : 
Date de publication   2020-12-12 16:15:59
Resumé :  Description du sujet. La cartographie participative est un outil efficace de diagnostic du territoire. Face à la dégradation croissante de l’environnement, elle est utilisée pour évaluer l’état des ressources par les communautés. C’est dans ce contexte qu’une étude a été menée du 09 juillet au 12 août 2019 dans la province du Kongo central.
Objectif. L’objectif poursuivi par cette étude est d’établir au travers une cartographie participative, un diagnostic du terroir villageois de Mbenza-Wadi situé dans le territoire de Lukula au Kongo-central.
Méthodes. Les données aussi bien quantitatives que qualitatives ont été collectées par la Méthode Accélérée de la Recherche Participative (MARP) à travers les focus groupes et l’entretien semi-structuré. Une cartographie participative a été élaborée.
Résultats. Il ressort de ce travail que le village Mbenza-Wadi est presque enclavé avec une route qui ne facilite pas la mobilité des personnes et de leurs biens. Le milieu naturel est caractérisé par une végétation fortement anthropisée dominée par des jachères, des plantations abandonnées d’Elaeis guineensis (71,44 %), des forêts secondaires (15,05 %), des savanes (13,36 %) et des zones anthropisées (0,18 %). L’agriculture itinérante sur brûlis et la production d’huile de palme sont les deux principales activités pratiquées par la population. Quatre zones sont ressorties du plan d’occupation du sol : les zones à reboiser, les zones à protégées, les zones agroforestières et les habitats.
Conclusion. Il est nécessaire de réorienter les modes de gestion du terroir en procédant par l’élaboration d’un plan de développement, l’éducation de la population à l’environnement, l’amélioration des pratiques agricoles durables, la promotion des foyers améliorés et l’électrification avec les énergies renouvelables.

Mots-clés : Cartographie participative, occupation du sol, gestion durable des forêts, agriculture sur brûlis, Mbenza-Wadi
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=92
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 717 ko Adobe PDF Lire article