ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=254
Titre :  Caractérisation de la diversité génétique des caféiers robusta (Coffea canephora L.) exploités au sud-est du Gabon à travers l’analyse par microsatellites des génotypes
Auteur(s):  Nguema Ndoutoumou Pamphile, Embinga Engandji Eric, Walla Obiang Raphaelle
Mots-clés:  Caféiers robusta, génotype, phénotype, caractérisation, microsatellites
Date de publication   2023-12-30 19:41:57
Resumé :  Description du sujet. La connaissance du matériel biologique exploité est un critère important pour la sélection et l’amélioration variétale, avec un regard absolu sur le respect de l’environnement. L’introduction des accessions caféières au Gabon date de plus de cinq décennies sans un intérêt précis sur l’identité des ressources phytogénétiques concernées.
Objectif. Cette étude vise la caractérisation phénotypique et génotypique des collections caféières dans la province du Haut-Ogooué, au sud-est du Gabon, afin de connaître la diversité du matériel végétal disponible dans ce bassin producteur.
Méthodes. La collecte de matériel végétal sur onze échantillons d’arbres (feuilles et cerises matures), présentant des dissemblances phénotypiques a été effectuée dans deux vergers : Alanga (Okondja) et Kélé (Franceville). Une première approche descriptive a été menée pour la caractérisation phénotypique en vue de situer les échantillons collectés dans l’un des groupes connus : guinéens ou congolais. Puis une analyse des organes foliaires par microsatellites grâce à l’analyse multivariée réalisée par le logiciel Darwin 6 a été menée pour apprécier les distances génétiques et identifier les génotypes des caféiers observés.
Résultats. Il ressort que les échantillons analysés couvrent une grande partie de la diversité potentielle de Coffea canephora L., en dehors du groupe dit « guinéen ». Cette situation se révèle remarquable et relativement rare, donc intéressante, dans une même plantation.
Conclusion. L’étude contribue à l’augmentation des connaissances sur les cultivars de caféiers robusta exploités au Gabon et elle entrevoit de bonnes perspectives de mise en place d’un programme national d’amélioration variétale des caféiers.
Editeur :  RAFEA
DOI :  https://dx.doi.org/10.4314/rafea.v6i4.12
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 1120 ko Adobe PDF Lire article