ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=249
Titre :  Influence de l’association fourragère sur la productivité des pâturages aménagés dans les conditions pédoclimatiques de Kinshasa : Cas de la vallée de la Funa
Auteur(s):  Gaétan Kalala Bolokango, Gilbert Nganga Katshiayi, Emeraude Ndonga Kadidi , Maurice Phanzu Mbundu, Eric Kiangebeni Sungu
Mots-clés:  Cacaoculture, sol, toxicité aluminique, Côte d’Ivoire.
Date de publication   2023-12-30 19:06:25
Resumé :  Description du sujet.
La présente étude a été conduite dans la vallée de la Funa située dans la commune de MontNgafula, ville province de Kinshasa, au cours de la période allant du 02 mai au 02 novembre 2019.
Objectifs. L’objectif de l’étude est d’évaluer les mélanges fourragers à base des légumineuses et graminées afin de mettre au point un mélange fourrager qui permet une bonne productivité des prairies multi-espèces aménagées dans les conditions pédoclimatiques de la ville province de Kinshasa.
Méthodes. Pour réaliser cette étude, la méthode expérimentale a été utilisée avec le dispositif factoriel 22 qui a donné lieu à quatre traitements dont T1 et T2 correspondant respectivement à l'association Stylosanthes-Panicum, et Stylosanthes-Brachiaria ; T3 et T4 correspondant respectivement aux associations Vigna-Panicum et VignaBrachiari, avec le pourcentage de participation de 30 % pour les légumineuses et de 70 % pour les graminées. Pour chaque traitement, la sociabilité entre les espèces mises ensemble, la productivité en matière sèche, la capacité de charge ainsi que la teneur en protéine brute du fourrage ont été mesurées.
Résultats. Les analyses faites n’ont montré aucune différence significative entre les différents traitements en ce qui concerne la productivité en termes de matières sèches par hectare. Pour ce qui est de la sociabilité, Vigna unguiculata s’est montré une espèce très étouffante et Stylosanthes guianensis une espèce faiblement étouffée. En ce qui concerne la teneur en protéine brute (PB) de fourrage, il y a une différence significative entre les deux familles de légumineuses et graminées (p < 0,05), les légumineuses dosent plus de 20 % de PB en moyenne par rapport aux graminées.
Conclusion : les résultats de cette étude mettent en évidence la possibilité d’aménager les prairies multi-espèces pour le développement de l’élevage péri-urbain des ruminants
Editeur :  RAFEA
DOI :  https://dx.doi.org/10.4314/rafea.v6i4.7
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 643 ko Adobe PDF Lire article