ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=243
Titre :  Evaluation de l’efficacité biologique des biopesticides sur le contrôle de vers gris (Agrotis ipsilon) dans les exploitations maraichères de Lubumbashi en République Démocratique du Congo
Auteur(s):  Frédéric Byamungu Barhasima , Jonas Lwamuguma Bagaluza, Mick Assani Bin Lukangila, Franco Muamba Kalenda Bwandamuka, Marcellin Cuma Cokola
Mots-clés:  Efficacité, biopesticides, Agrotis ipsilon, chou de Chine, Lubumbashi.
Date de publication   2023-12-30 17:35:08
Resumé :  Description du sujet. Le vers gris (Agrotis ipsilon) est l’un des ravageurs redoutables en cultures maraichères dans les régions tropicales. À Lubumbashi, il s’attaque au chou de Chine (Brassica rapa var. Chinensis) et est responsable d’énormes pertes des récoltes allant de 25 à 50 %.
Objectif. L’étude vise à contribuer à l’amélioration de la production maraîchère à travers l’utilisation des biopesticides pour le contrôle d’A. ipsilon dans les exploitations maraichères.
Méthodes. Un bloc complétement randomisé avec avec quatre applications et cinq traitements répétés quatre fois (Témoin (T, non traité), Tithonia diversifolia (TD) (extrait aqueux), Tephrosia vogelii (TV), Capsicum pubescens (CP) et Beauveria bassiana (BB) (spores)). Des pièges à phéromones composés de septums en caoutchouc appâtés ont été utilisés pour capturer les A. ipsilon.
Résultats. L’application des biopesticides n’a pas influencé les paramètres de croissance du chou, en revanche des différences très hautement significatives ont été observées sur le rendement de chou de Chine. L’intensité d’attaque des bioagresseurs (vers gris) dépend de l’âge de la culture dans le traitement témoin et inversement cette attaque diminue avec l’apport des biopesticides, respectivement de T. vogelii et de C. pubescens. La sévérité (gravité) de l’attaque au niveau de feuilles et l’incidence (influence) de l’attaque des plants sont faiblement observées dans T. vogelii et B. bassiana. Une forte corrélation et positive existe entre la présence de vers gris et les plants morts, de tâches nécrotiques et de feuilles détruites (r= 92 %, 85 % et 80 %). La perforation des feuilles, la chlorose et les feuilles enroulées sont positivement corrélées à l’attaque des vers gris (r= 71 %, 54 % et 42 %).
Conclusion. La surveillance a permis qu’un nombre abondant de vers gris soient capturés dans les parcelles de T. vogelii et C. pubescens, mais seul T. vogelii a eu un rendement très élevé que le témoin. L’évaluation des performances économiques des biopesticides s’avère nécessaire afin de disposer d’un référentiel technicoéconomique solide avant la diffusion de cette technologie auprès des producteurs.
Editeur :  RAFEA
DOI :  https://dx.doi.org/10.4314/rafea.v6i4.1
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 791 ko Adobe PDF Lire article