ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=174
Titre :  Gestion des déchets solides et essai d’estimation du consentement à payer de ménages de la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo Ignace
Auteur(s):  Panu Kitenge
Mots-clés :  Déchets solides, gestion, Consentement à payer, prédictibilité des modèles Probit et Logit, Kinshasa
Date de publication   2022-04-30 17:06:41
Resumé :  Description du sujet. La gestion des déchets solides ménagers (DSM) est l’un des grands défis auxquels font face les dirigeants de toutes les villes des pays en développement. La majorité de ces villes est caractérisée par une gestion insuffisante des déchets, entraînant les conséquences néfastes pour l’environnement comme dans la ville de Kinshasa.
Objectifs. L’article a pour objectif global d’analyser les facteurs déterminants les coûts de services de DSM développés dans la ville de Kinshasa. Spécifiquement, il s’agit de déterminer la quantité journalière de déchets produits à Kinshasa, d’indiquer le montant à payer par les ménages enquêtés, d’estimer les coûts de gestion de déchets et de consentement à payer.
Méthodes. L’analyse empirique est réalisée sur un échantillon de 10 Communes stratifiées (haut standing, moyen standing et bas-standing) de la ville de Kinshasa. Une enquête par sondage sur 300 ménages a été réalisée au mois de juillet de l’année 2015. L’analyse a été faite en deux parties à savoir, la partie déterministe et la partie stochastique. La partie déterministe a permis de faire usage de la méthode de moindre carrée ordinaire et la partie stochastique aux modèles probit et logit.
Résultats. Les résultats de cette étude ont montré que la production moyenne des DSM est de 3,6 kg par jour/ménage mais avec une forte dispersion entre les strates de la ville de Kinshasa. Toutefois, il convient de souligner qu’au niveau de chaque commune, il n’y a pas de forte dispersion par rapport à la moyenne, soit une médiane 2,5 kg de DSM par ménage pour toutes les trois strates. En ce qui concerne les deux modèles (Probit et Logit), les variables telles que la taille de ménages, l’âge, le sexe, le type d’habitation, le statut d’occupation, la religion pratiquée, la catégorie sociodémographique, la possession d’une poubelle, l’acceptation de payer, l’amélioration de service public et payement de la quantité produite par le ménage, ont globalement des coefficients significatifs au consentement à payer par les ménages à Kinshasa.
Conclusion. Dans la ville de Kinshasa, les DMS sont généralement brûlés en plein air, abandonnés dans les décharges sauvages ou jetés dans les conduits d’eaux, cours d’eau, parcelles inoccupées et espaces verts. Les données de cette étude peuvent aider à la mise en place des politiques publiques durables de gestion de déchets.
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=174
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 784 ko Adobe PDF Lire article