ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : https://?pages=article&id=166
Titre :  Caractérisation et perspectives de durabilité des systèmes de production de coton conventionnel et biologique au Bénin
Auteur(s):  Ghislain B. D. Aihounton*, Ange Honorat Edja, Jacob Afouda Yabi
Mots-clés :  Coton biologique et conventionnel, contraintes de production, durabilité, Bénin.
Date de publication   2022-03-11 18:15:49
Resumé :  Description du sujet. En raison des effets négatifs liés à la production de coton conventionnel sur la santé, le bien-être économique des producteurs et sur l’environnement, une étude a été menée sur les systèmes de coton conventionnel et biologique au Bénin.
Objectif. L’objectif de l’étude est de caractériser les deux systèmes de production de coton et leurs contraintes dans le contexte du milieu paysan béninois.
Méthodes. Une phase de terrain a été organisée dans les communes à forte production de coton biologique et conventionnel au Bénin. Les données qualitatives ont été collectées au moyen des guides d’entretien et les analyses ont été essentiellement qualitatives.
Résultats. Les producteurs de coton conventionnel utilisent des engrais et pesticides chimiques alors que ceux du coton biologique adoptent des méthodes exclusivement biologiques. La gestion de la fertilité des sols en production du coton biologique est basée sur la rotation culturale, des cultures interlignes et l’utilisation de la fumure organique. La lutte contre les ravageurs est basée sur une prévention systématique, la lutte biologique à l’aide d’extraits de plantes et la surveillance permanente des cultures. Les contraintes associées à la production du coton biologique sont l’inexistence en quantité suffisante de la matière organique, les difficultés de transport, les coûts liés à la main d’œuvre d’épandage, les difficultés de production des bio-pesticides, le manque d’appui financier, le non-accès à crédit des intrants et les exigences en matière de nouvelles terres.
Conclusion. Pour redynamiser la production du coton biologique dans une perspective de durabilité, il importe de vulgariser les fiches techniques de production et remédier aux contraintes de production des producteurs.
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=166
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 491 ko Adobe PDF Lire article