Analyse des systèmes agroforestiers présents à Menkao en périphérie de Kinshasa

RESUME

Description du sujet. Dans la perspective de contribuer aux retombées positives de l’agroforesterie, une étude a été menée en périphérie de Kinshasa en République Démocratique du Congo, du 26 avril au 16 décembre 2016. .
Objectifs. L’objectif global de l’étude est de contribuer au développement de l’agroforesterie dans les zones périurbaines de la RDC. Spécifiquement, l’étude vise à analyser les systèmes agroforestiers présents à Menkao et de proposer les voies d’amélioration. .
Méthodes. La collecte des données a été réalisée à l’aide d’un questionnaire d’enquête constitué des questions ouvertes et fermées. Les interviews ont permis de compléter les informations contenues dans le questionnaire. Un échantillon de 60 exploitants agroforestiers a été choisi aléatoirement à Menkao dans la Commune de Maluku. Les données collectées ont été analysées suivant la méthode de tri à plat à l’aide des logiciels Excel, Epidata 3 et SPSS 20. .
Résultats. Il ressort de cette étude que 51,6 % des répondants sont des femmes et 48,3 % des hommes. En effet, près de 85 % d’enquêtés avaient l’âge supérieur à 35 ans, 80 % étaient mariés et 76,7 % instruits. Les principales cultures vivrières associées aux arbres sont le manioc (Manihot esculenta Crantz), le maïs (Zea mayis L.), la tomate (Lycopersicon esculentum Mill.), l’arachide (Arachis hypogaea L.) et l’ananas (Ananas comosus L.). Les arbres fruitiers et non fruitiers identifiés dans les systèmes agroforestiers de Menkao sont le manguier (Mangifera indica L.), le safoutier (Dacryodes edulis (G.Don) H.J. Lam), l’avocatier (Persea americana Mill.), le goyavier ((Psidium guajava L.), les agrumes (Citrus sp.), Acacia sp, Eucalyptus sp. et (Moringa oliefera Lam. .
Conclusion. Des études ultérieures peuvent être menées sur les essences locales capables d’être intégrées dans les systèmes agroforestiers de la région sur base de leurs exigences écologiques et des besoins socio-économiques des exploitants. .
.
Mots-clés : Agroforesterie, association culturale, manioc, feu de brousse, Kinshasa

Tackin Tate Kitanu, Apollinaire Biloso Moyene, Michel Mbumba Bandi, Claude Akalakou Mayimba, Pitshou Luvunu, Aïko Ikonso Mwengi, Noëlla Mukanyimi Lamba