Utilisation des produits phytosanitaires de synthèse en cultures maraichères à Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo central en République Démocratique du Congo

RESUME

Description du sujet. Pour réaliser la production maraîchère, les producteurs de Mbanza-Ngungu utilisent des produits phytosanitaires de synthèse (pesticides) pour protéger leurs cultures contre les bio-agresseurs. C’est ainsi qu’une étude a été réalisée du 16 juillet au 20 septembre 2019 sur l’usage de ces produits chimiques dans la production de légumes dans la région.
Objectif. L’objectif de cette étude est d’analyser les pratiques, les attitudes et les connaissances des maraîchers de Mbanza-Ngungu en rapport avec l’utilisation des produits phytosanitaires.
Méthodes. L’enquête quantitative et qualitative a été réalisée dans les cinq (5) sites maraîchers de la ville de Mbanza-Ngungu. Un échantillon de 50 maraîchers a été choisi au hasard et la pré-enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 10 maraîchers (10 jours avant l’enquête proprement dite). Les données collectées ont été analysées à l’aide du logiciel Excel 2010.
Résultats. Les principales espèces maraîchères cultivées sont la ciboule (70 %), la tomate (40 %), le chou pommé (38 %), le carotte (32 %), le poireau (16 %), l’épinard (12 %), l’aubergine (6 %) et le piment (6 %). Ces cultures sont attaquées par les ravageurs et les parasites qui réduisent les rendements. Ainsi, les produits phytosanitaires appliqués sont la Cyperméthrine, le Thiodan, le Diméthoate, l’Acarius 018 EC, l’Ivory, le Ridomil et le Fongizeb. A Mbanza-Ngungu, près de 90 % des maraîchers de la ville n’utilisent pas de moyens de protection (gans, cache-poussière, etc.) lors de la pulvérisation. Les problèmes sanitaires les plus fréquents liés à l’utilisation des produits phytosanitaires mentionnés par les maraîchers sont la fatigue et les maux de tête.
Conclusion. L’utilisation des pesticides de synthèse à Mbanza-Ngungu constitue non seulement une menace pour les producteurs et les consommateurs de légumes, mais aussi pour l’environnement. Des campagnes de sensibilisation et de formation des maraîchers sur l’utilisation des produits phytosanitaires doivent être organisées pour la durabilité de cette activité dans la région.

Mots-clés: Maraîchage, produits phytosanitaires, pollution, malaise, Mbanza-Ngungu

Jean de Dieu Minengu, Yves Nkangu, Ikonso Mwengi, Michel Mbumba Bandi, Lugusu Luntinu, Djodjo Makala Banda, Simon Mwengi, Oscar Yama, Jack Mabwaka, Taty Mapuku