Production de carpophores comestibles du Pleurotus sajor-caju< (Fr.) Singer à base de balles de riz

RESUME

Description du sujet. . A Kinshasa, la riziculture joue un rôle important sur le plan économique (source de revenu) et nutritionnel (apport d’énergie). Cependant, la gestion des sous-produits de traitement de riz (paille et balles de riz) est difficile dans plusieurs zones de production de riz. C’est dans ce contexte qu’une étude a été réalisée du 15 septembre 2017 au 15 mars 2018 en vue de valoriser les balles de riz. .
Objectif. . L’objectif poursuivi par l’étude est de biodélignifier les balles de riz qui sont des résidus agroindustriels du riz paddy à partir des champignons lignolytiques . Pleurotus sajor-caju . (Fr.) Singer en vue de produire des carpophores comestibles. .
Méthodes. . Les balles de riz ont été récoltées au Programme National Riz (PNR) et ont servi pour la préparation de trois types de substrats (pourcentage en matières sèches) : B1 (53,5 % de balles de riz, 29,5 % de son de blé, 13,6 % de sciure de bois et 3,4 % de chaux éteinte), B2 (95,8 % de balles de riz et 4,20 % de chaux éteinte) et B3 (80,2 % de balles de riz, 15,8 % de sciure de bois et 4,0 % de chaux éteinte). Les substrats ont été inoculés par des mycéliums de P. . sajor-caju., incubés à 28 °C dans une pièce désinfectée jusqu’à la production de carpophores dudit champignon en vue de déterminer : (1) le substrat le plus efficace du point de vue de la durée d’incubation, (2) le rendement en carpophores comestibles et (3) l’efficience biologique des substrats. Les données ainsi obtenues ont été traitées selon la procédure d’analyse de variance au seuil de probabilité de 5 % et les différences entre les valeurs moyennes ont été déterminées par le test de Tukey. .
Résultats. . Les résultats obtenus ont montré que le substrat B1 a été le plus performant pour tous les paramètres culturaux étudiés : la durée d’incubation la plus courte de 30 jours, la production en carpophores la plus élevée (31,4 g) et la plus grande efficience biologique (17,1 %). .
Conclusion : . Les balles de riz sont des substrats lignocellulosiques appropriés pour la production de champignons comestibles et l’opération peut techniquement être améliorée et rentabilisée par un enrichissement préalable du substrat et par un choix minutieux de la méthode culturale à appliquer. Les études ultérieures peuvent être réalisées dans le sens d’optimiser les conditions culturales des mycéliums P. . sajor-caju. dans les balles de riz afin d’accroitre la quantité des carpophores de ce champignon comestible qui peuvent être obtenus. .
.
Mots-clés : . Balles de riz, biodélignification, champignon comestible, lygnolytique, carpophore

Patrick Athocon Wathumbe, Daniel-Bienvenu Bangala Mada*