Evaluation du volume de bois d'œuvre produit et exporté par la Société Industrielle et Forestière du Congo (SIFORCO) entre 2012 et 2015

RESUME

Description du sujet. La gouvernance forestière en République Démocratique du Congo est caractérisée par un faible niveau de transparence des informations liées à la gestion forestière. L’incohérence des déclarations sur le volume de production et d'exportation du bois d’œuvre influe cependant sur les recettes fiscales à recouvrer par l’Etat.
Objectif. Cette étude a été initiée pour évaluer le volume de production et d’exportation du bois d’œuvre de la Société industrielle et forestière du Congo (SIFORCO) entre 2012 et 2015.
Méthodes. Les données (volume et essences) de bois d’œuvre en grumes et sciages ont été collectées au moyen des données secondaires à la SIFORCO, à la Direction de Gestion Forestière (DGF) et à l’Office Congolais de Contrôle (OCC). Ces informations ont été triées et synchronisées manuellement, puis analysées avec Excel pour dégager les proportions. Les valeurs obtenues ont été ensuite comparées suivant chaque source.
Résultats. Sur les douze essences constituant l’essentiel du volume de bois analysé, huit représentent à elles seules 88,26 % de la production. Les résultats révèlent par ailleurs que des 227 635,307 m3 de bois produits par la SIFORCO, 16,87 % n’a pas été déclaré à la DGF. Dans cette production, 70 % a été exporté sous forme de grumes et 30 % autres en sciages. Une différence de 11,01 % du volume de bois exportés sous forme des grumes a été relevée à la DGF par rapport à l’OCC contre, 17,20 % pour les sciages respectivement.
Conclusion. Cette étude a confirmé le caractère sélectif de l’exploitation, le faible niveau de transparence, ainsi que le manque de synergie au sein des services et acteurs de la filière bois d’œuvre industriel en RDC. D’où, la nécessité pour l’Etat d’améliorer la gouvernance du secteur forestier, à travers notamment une politique de promotion de nouvelles essences, et le renforcement des capacités et la collaboration entre les services étatiques chargés du recouvrement des taxes forestières.

Mots-clés : Bois d’œuvre, volume, production, exportation, SIFORCO, OCC, DGF, grumes, sciage, essences forestières, République Démocratique du Congo.

Jean Semeki Ngabinzeke, Prince Baraka Lucungu, Héritier Kaki Mokuba, Papy-Claude Bolaluembe Boliale, Apollinaire Biloso Moyene