Effets des biomasses de différentes espèces ligneuses sur le rendement du haricot commun (Phaseolus vulgaris L.) en culture en couloirs à Lubumbashi

RESUME

Description du sujet. En vue d'évaluer la contribution des ligneux biofertilisants sur les performances de la culture en couloirs du haricot commun, une étude a été réalisée aux environs de la ville de Lubumbashi sur les sols très lourds, à fertilité moyenne, avec une fraction argileuse dominée par la montmorillonite.
Objectif. L’étude vise à évaluer l’influence des espèces ligneuses (Leucaena leucocephala L., Cassia spectabilis DC. et Acacia angustissima M.) sur la productivité du haricot commun en culture en couloirs dans les conditions écologiques de Lubumbashi.
Méthodes. Un essai en culture en couloirs du haricot commun (Phaseolus vulgaris L.) avec trois espèces ligneuses biofertilisantes (Leucaena leucocephala L., Cassia spectabilis DC. et Acacia angustissima M.) a été conduit sur le site de l'Institut National pour l'Etude et la Recherche Agronomique de Kipopo dans les environs de Lubumbashi, sans apport d'engrais minéraux. L’évaluation de la performance des associations agroforestières a porté sur les paramètres végétatifs du haricot commun (taux de levée, nombre de jours de semis à la floraison et nombre de jours du semis à la maturité) et de production (nombre de gousses par plante, nombre de graines par gousse, longueur des gousses et rendement estimatif en graines). Les données collectées ont été soumises à une analyse de la variance au seuil de probabilité de 5 % avec le logiciel MSTATC.
Résultats. Comparativement à la parcelle témoin, le rendement en graines du haricot commun était plus élevé dans le système de culture en couloirs avec une moyenne de 1636,00±605,18 kg/ha, contre 984,70±305,72 kg/ha pour le témoin (P= 0,001). L'association du haricot commun avec Cassia spectabilis DC. a donné le rendement le plus élevé (1830,00±751,09 kg/ha).
Conclusion. Des études similaires devraient être envisagées sur d’autres cultures stratégiques de la zone telles que le maïs (Zea mays L.), le manioc (Manihot esculenta Crantz) et le riz (Oryza sativa L.), afin d'apprécier l'impact des associations sur la production agricole.

Mots clés: Phaseolus vulgaris L., cultures en couloirs, Cassia spectabilis DC, rendement, Lubumbashi.

Désiré Numbi Mujike, Emery Kasongo Lenge, Dédé Mbangu, Antoine Lubobo Kanyenga, Damase Khasa, Marie Louise Avana Tientcheu