Sélection des lignées du mil (Pennisetum glaucum (L.) R. Br.) résistantes au mildiou (Sclerospora graminicola (Sacc.) J. Schröeter) dans les conditions agro-écologiques du Sud du Bassin arachidier du Sénégal

RESUME

Description du sujet. Dans les zones arides et semi-arides d’Inde et d’Afrique, le mil est principalement cultivé pour son grain utilisé en alimentation humaine. Ainsi, un essai sur la sélection des lignées du mil a été réalisé dans le Centre sud du Bassin Arachidier du Sénégal.
Objectifs. L’objectif global de cette étude est d'améliorer la productivité du mil en vue de sa contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sénégal. Spécifiquement, l'étude vise à sélectionner les lignées du mil résistantes au mildiou et productives enfin de les intégrer dans un programme d’amélioration génétique.
Méthodes. Le dispositif expérimental appliqué était le plan en blocs incomplets aléatoires et le matériel végétal utilisé était constitué de 101 lignées dont deux témoins : SOSAT C-88 et 7042 S. Les observations ont porté sur les paramètres suivants : la hauteur des plants, l’épiaison, le nombre d’épis par plant, la longueur de l'épi, l’incidence du mildiou sur les lignées du mil, la gravité des attaques du mildiou et le rendement en épis. Les données collectées ont été traitées et analysées avec les logiciels Excel 2013 et SAS version 9.2. Logiciel R version 3.2 a été utilisé pour le corrélogramme, et la classification ascendante hiérarchique (CAH) a été réalisée à l'aide du logiciel XLSTAT.
Résultats. L’épiaison (nombre de jours du semis à la date où 50 % des plants ont donné des épis) a varié de 44 à 83 jours alors que la hauteur des plants a varié de 60 à 305 cm. La longueur de l’épi la plus faible était de 10 cm et la plus élevée de 65 cm. La classification ascendante hiérarchique intégrant l’ensemble des paramètres étudiés a permis d’identifier 65 lignées sur les 101 comme résistantes au mildiou avec une incidence ≤10 %. Les lignées IBL 174-3-1, SL 4-3-1, IBL 024-3-1 et IBL 138-B-1 ont présenté une incidence et une sévérité de 100 %. Les lignées résistantes au mildiou (IBL 071-4-1 et IBL 098-1-1) ont des rendements en épis et en nombre de panicules les plus élevés. Le nombre de épis par plant a varié de 0 à 5 et le rendement en épis le plus élevé était de 625 kg/ha (lignée IBL098-1-1). Le témoin (lignée SOSAT C-BB) a donné le rendement de 414 kg/ha.
Conclusion. La mise en place d’un programme de sélection qui prend en compte la résistance au mildiou et la production en épis est nécessaire pour la production durable du mil dans le Sud du Bassin arachidier du Sénégal.

Mots clés : Lignées du mil, résistance au mildiou, rendement, Sud du bassin arachidier du Sénégal.

Amsatou Thiam, Michel Diatta, Ghislain Kanfany, Diye Sow, Amadou Fofana