Analyse socioéconomique de la transformation traditionnelle du manioc à Zomfi dans la province du Kongo central en République Démocratique du Congo

RESUME

Une étude sur le manioc a été réalisée à Zomfi et ses environs dans la province du Kongo central en République Démocratique du Congo. L’objectif poursuivi par cette étude est de faire une analyse socioéconomique sur l’approvisionnement en racines fraîches du manioc, les variétés et équipements utilisés, les acteurs concernés, le système de transformation et les contraintes y relatives. L’enquête a été menée du 15 janvier au 15 mai 2018 sur un échantillon de 75 ménages choisis de façon aléatoire. Les données ont été traitées et analysées à l’aide des logiciels Excel 2010 et SPSS. Les résultats obtenus ont montré que 78 % des répondants sont des femmes, 94 % ont l’âge compris entre 18 et 60 ans, dont 76 % ont été à l’école primaire et qu’il n’existe pas d’analphabètes. Les variétés de manioc utilisées dans la transformation sont toutes amères et proviennent en majorité des exploitations familiales (92 %). L’équipement employé pour cette transformation est artisanal dans tous les ménages, de taille familiale avec un fonctionnement manuel et traitant des quantités limitées des produits de moindre qualité. Toutefois, pour 80 kg des racines fraîches de manioc achetés à 3500 Fc, la marge brute est de 4500 Fc pour les cossettes (rentabilité de 129 %) et de 5600 Fc pour les chikwangues (rentabilité de 60 %). Des études ultérieures sont cependant nécessaires en vue d’analyser la rentabilité de la production et de la commercialisation des produits issus de la transformation du manioc aussi bien par des méthodes traditionnelles que celles améliorées. Mots clés : , transformation, équipement, marge brute, Zomfi

Jean Marie Mpasi Nzuzi, Guyguy Lundoloka Mafuta, Axel Lesa Luseku, Walburge Mpembele Kiamana, Antoine Mampuya Dindamba, Michel Mbumba Bandi, Papy Maponda Moanda, Jean Ondontshia Nkoyi, Bruno Deko Oyema