ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422

Système de contrôle et de distribution des intrants chimiques (pesticides et engrais) en République Démocratique du Congo

RESUME

Description du sujet. Le contrôle et la distribution des intrants chimiques sont parmi les enjeux auxquels font face beaucoup de pays africains en général et la République Démocratique du Congo en particulier. C’est dans ce contexte que cette étude a été menée du 19 mars au 16 avril 2020.
Objectifs. L’objectif général de la recherche est d’analyser le système de contrôle et de distribution des intrants chimiques en RDC. Il s’agit d’analyser la réglementation, les mesures de contrôle, l’homologation, la délivrance des permis d’importation des intrants chimiques, les produits autorisés et interdits à l’importation ainsi que les contraintes liées au contrôle de ces intrants.
Méthodes. Les données primaires proviennent des entretiens sous forme des focus groupes organisés auprès des acteurs concernés. Les données secondaires sont issues de trois Secrétariats généraux (Agriculture, Développement Rural et Commerce Extérieur) et de trois services publics (Office Congolais de Contrôle, Direction Générale des Douanes et Accises et Service National des Fertilisants et Intrants Connexes).
Résultats. Les résultats obtenus ont montré que les réglementations sur le contrôle et la distribution des intrants chimiques existent en RDC mais leur application effective pose problème. En effet, le contrôle en termes de quantité et de qualité des intrants chimiques se limite seulement qu’à l’entrée de ces produits. Les pesticides vendus en RDC proviennent essentiellement de l’Union européenne, de l’Asie et de l’Amérique. Parmi les principaux pesticides interdits mais présents sur les sites de production à Kinshasa, il y a le Dichlorvos et l’Endosulfan (Thiodan).
Conclusion. S’agissant de l’approvisionnement et de la distribution des intrants chimiques en RDC, il existe des réseaux formels et informels. La multiplicité des services et l’absence d’un contrôle sérieux à la frontière favorisent le réseau informel. D’autres études sont souhaitables sur la détermination de la quantité et la certification de la qualité des pesticides et engrais chimiques vendus sur les marchés de Kinshasa en particulier et en RDC en général.

Mots-clés : Distribution, intrants chimiques, Dichlorvos, maraîchage, Kinshasa.

Jean de Dieu Minengu, Serge Pangu, Victor Mobula Meta, Michel Mbumba bandi