ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : http://?pages=article&id=205
Titre :  Déterminants de l’adoption des pratiques de Gestion Durable des Terres (GDT) par les producteurs du soja (Glycine max) du Nord-Est du Bénin
Auteur(s):  Saka B. M. Yarou, Djèlilou O. A. Yessoufou, Richard O. Awode, Alexis Hougni, Jacob A. Yabi
Mots-clés :  Adoption, Gestion durable des terres, Modèle de probit multivarié, Soja, Bénin
Date de publication   2022-11-04 16:01:37
Resumé :  Description du sujet. La Gestion durable des terres est une pratique efficace pour l’amélioration du niveau de lafertilité des sols et du développement agricole durable dans les milieux ruraux au Nord-Est du Bénin. Dans ces zones rurales, la baisse du niveau de fertilité des sols est l’une des contraintes majeures de l’agriculture. Une étude sur cette problématique a été réalisée du 03 au 18 décembre 2021 dans les communes de Bembèrèkè, de Sinendé et de Kalalé au Nord-Est du Bénin.
Objectif.L’étude vise à analyser les facteurs déterminant l’adoption des pratiques de Gestion Durable des Terres (GDT) par les producteurs du soja au Nord-Est du Bénin, afin de tester la thèse selon laquelle, le suivi d’une formation sur les mesures de GDT et le niveau d’instruction affectent significativement l’adoption des pratiques de GDT dans la production de Soja au Nord-Est du Bénin.
Méthodes. Une enquête a été conduite auprès de 450 producteurs de soja, au Nord-Est du Bénin, échantillonnés de façon raisonnée et aléatoire dont 300 producteurs adoptants et 150 non-adoptants. Des données relatives aux caractéristiques socioéconomiques des producteurs et aux pratiques utilisées ont été collectées. Le modèle de probit multivarié a été utilisé pour la détermination des facteurs de l’adoption des pratiques de la gestion durable des terres.
Résultats.Les résultats ont révélé que l’accès au crédit, l’expérience dans la production de soja, l’appui à la gestion d’un projet, le nombre d’actifs agricoles, l’utilisation de l’inoculum, l’appartenance à un groupement, la qualité des terres (Très fertile), la qualité des terres (Assez fertile), le niveau d’instruction primaire et secondaire, le sexe et la taille du ménage sont les principaux facteurs déterminant l’adoption des pratiques de GDT.
Conclusion. La Gestion Durable des Terres améliore la fertilité des sols qui conduit à une bonne productivité des producteurs du Soja au Nord-Est du Bénin. Cette amélioration des conditions de la fertilité des sols est liée à l’adoption des différentes pratiques de Gestion Durable des Terres.
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=205
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 940 ko Adobe PDF Lire article