ISSN : 2708-7743 (print), eISSN : 2708-5422
eISSN : 2708-7743 (print) 2708-5422 || REVUE AFRICAINE D'ENVIRONNEMENT ET D'AGRICULTURE - REVUE FRANCOPHONE INTERUNIVERSITAIRE EN LIBRE ACCES - OPEN ACCESS - N° DEPÔT LEGAL JL 3.01807 -57259

A PROPOS

La Revue Africaine d’Environnement et d’Agriculture est placée sous l’autorité scientifique du Comité de Rédaction et sous l’autorité administrative des ASBL CABD (Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable), GERADIB (Groupe d’Etudes et de Recherches Agropastorales pour le Développement de Bandundu) et SOFT AFRICA.

Le Comité de rédaction
Utiliser cet identifiant pour citer ou créer un lien vers cet article : http://?pages=article&id=200
Titre :  Effets de la transplantation des plants du mil (Pennisetum glaucum (L) R. Br.) et du sorgho (Sorghum bicolor (L.) Moench) sur des soles récupérées à l’aide des demi-lunes dans la commune de Bagaroua au Niger
Auteur(s):  Abdoulaye Mayara Aichatou, Abdou Gado Fanna, Guero Rabo Abdourahamane, Barage Moussa
Mots-clés :  Dégradation des terres, transplantation des plants, sécurité alimentaire, demi-lunes, Niger.
Date de publication   2022-10-29 22:03:58
Resumé :  Description du sujet.Au Sahel, la dégradation des terres menace plus de 65 % de superficie des terres cultivables chaque année, et à cela s’ajoute, l’irrégularité et l’arrêt précoce des pluies. Les conséquences se traduisent par la baisse de la productivité et la pauvreté des ménages. Pour améliorer leur sécurité alimentaire, les ménages s’adonnent aux activités de récupération des terres avec les ouvrages creusés (demi-lunes).
Objectif. La présente étude a pour objectif de tester les comportements du mil et du sorgho vis-à-vis des effets de la transplantation des plants préalablement cultivés en pépinière au niveau des demi-lunes.
Méthodes. La transplantation a été réalisée durant deux campagnes et le semis direct pendant trois campagnes. Les différentes mesures sur les paramètres de production ont été réalisées à l’aide d’un dispositif expérimental randomisé installé au niveau de chaque site. Les paramètres de production tels que le nombre de poquets, le poids de paille, le poids de grains à l’hectare et la durée du cycle de production ont été évalués en fonction des spéculations et selon le type de semis.
Résultats. Les rendements en grains des deux spéculations pour la transplantation étaient nettement supérieurs respectivement pour le mil et le sorgho (1192 kg/ha et 1288 kg/ha) comparativement à ceux du semis direct qui sont de (630 kg/ha et 648 kg/ha). Ce même constat a été observé pour la production en chaume qui était de 3293 kg/ha et 5810kg/ha pour les plants transplantés et de 2658 kg/ha et 3866,602 kg/ha pour le semis direct dans les ouvrages.
Conclusion. La production du mil et du sorgho avec la transplantation des plants au niveau des ouvrages creusés doit être davantage promue au Niger tout en mettant l’accent sur l’utilisation des variétés améliorées qui s’adaptent résilientes au climat local.
Editeur :  RAFEA
URI:  https://?pages=article&id=200
Document pour cet article:
Fichier Description Taille Format  
ARTICLE-RAFEA OPEN ACCESS 1343 ko Adobe PDF Lire article